Revenir à Musers Got Talent

Musers got Talent #5 : Léø Elso

Pour ce 5ème numéro de “Musers’ got talent”, nous avons « interviewé » « Leø Elso » . Nous voyons Léo comme un musicien talentueux avec une énergie débordante et très communicative. Il est parti faire une école de comédie musicale à Londres et après de nombreux projets, il décroche en 2017 un rôle dans la comédie musicale : The Grinning Man située sur le West End à Londres.

“Salut Léo racontes nous un peu ton parcours”

“J’ai commencé par le Rock au collège et au Lycée, dès que j’ai su faire deux accords à la guitare. Au fur et à mesure j’ai commencé à écrire mes propres chansons, former des groupes plus sérieux et participer à tout les projets musicaux que je pouvais me mettre sous la main. En 2009/2010 mon groupe de “Hard-Runkge” Chocolate Flavoured Tree gagnait rapidement de la notoriété dans l’ouest parisien (notre premier concert avait dû être évacué par la sécurité; on avait joué qu’une seule chanson). Le groupe a atteint sont apogée lorsqu’on a gagné le tremplin ECLA- forts de ce succès, nous avons immédiatement décidé de nous séparer et je suis parti au Royaume-uni me former en Comédie Musicale à la MTA.

Je voulais faire de la comédie musicale car j’y trouvais une façon d’allier mes deux passions, la Musique et le Théâtre. Ce à quoi je n’avais pas pensé c’est que ça impliquerait aussi de nombreux cours de danse, et je me retrouvais donc en collants chaque matin pour travailler mes pirouettes. N’empêche que ça m’a permis d’apprendre les claquettes et depuis j’en mets dans mes chansons.
Depuis je joue dans diverses comédies musicales Londoniennes, récemment j’étais sur le West End dans le Spectacle The Grinning Man, une adaptation de L’homme Qui Rit de Victor Hugo.

“Quel est ton plus beau moment lié à Muse ?”

Absolument sans hésitation le concert by Request au Sheperds Bush Empire. Déjà rien que le fait d’obtenir un ticket tenait du miracle et de la volonté de mes amis zélés, mais de voir le groupe non seulement remplir toutes les attentes des fans mais les surpasser était une vraie leçon de Rock. Je n’ai jamais vu une foule aussi passionnée, aussi unie face à un artiste- l’intensité était presque insupportable, mais totalement euphorique. Les pogos étaient hallucinants, avec des circle of death toutes les trois minutes, et de ma vie je n’ai jamais vu une foule pogoter avant que la basse et la batterie n’aie joué une seule note. Ce moment du groupe qui arrive sur scène et tout le monde qui s’attend à une entrée de jeu modérée, genre Psycho, se prend l’intro d’Assassin en pleine gueule, et la joie et la folie pure et totale qui a suivi, je m’en souviendrai toute ma vie.

“Pourquoi Supremacy ?”

C’est une chanson que j’aime beaucoup beaucoup. Bien que Skyfall colle mieux au film éponyme, on ne peut s’empêcher de penser que ç’aurait été une très bonne ouverture d’un James Bond. C’est aussi un excellent morceau d’ouverture de concert- grandiloquent, lourd mais doux à la fois. J’aimerais la revoir dans les setlists, avec dans la même catégorie de chansons récentes oubliées Panic Station et Unnatural Selection.

“Quels sont tes projets pour le futur ?”

Ça fait presque 5 ans que je veux sortir mon premier vrai album, et j’ai l’impression que le rêve va très vite devenir une réalité. Gardez un oeil ouvert sur la sortie éventuelle de mon LP, “Honi Soit Qui Mal Y Pense“!
Facebook
Twitter